Connexion utilisateur

Menu top

Brèves

Sondage

Répondez au sondage de la semaine :

Sur un parcours où la population piscicole est en difficulté, que préférez-vous?

Réseaux sociaux

   

A la une

Photos du moment

Pêches électriques sur la Suippe

Le 16 Septembre, la Fédération a réalisé des pêches électriques sur la Suippe, sur les communes de Bétheniville et Pontfaverger. L’objectif est d’acquérir des connaissances sur le peuplement piscicole présent dans le cours d’eau.

À Bétheniville, le SIABAVE (Syndicat Intercommunal d’Aménagement du Bassin de la Vesle) va réaliser des petits aménagements piscicoles sur un bras de la Suippe, afin de restaurer des habitats pour la faune aquatique. Ainsi, l’inventaire piscicole avant travaux a permis de faire un état des lieux initial du peuplement en place. Une nouvelle opération sera programmée dans quelques années afin d’évaluer l’impact de ces travaux sur la qualité des populations des poissons.

Sur chacune des 2 stations échantillonnées, des truites fario ainsi que ses espèces d’accompagnement : vairons, chabots, loches franches, ont été observées, mais également quelques individus de brochet. La densité de truite fario observée n’était pas très importante, mais les travaux prévus sur la Suippe devraient permettre d’augmenter les capacités d’accueil du cours d’eau.

D’autres opérations de pêches à l’électricité ont ainsi été réalisées en 2016 dans le même objectif sur la Berle, la Bionne, la Laume, la Noblette, la Somme, et la Vesle.

Pour plus de renseignements sur ces opérations, vous pouvez contacter la FMPPMA par téléphone au 03.26.70.50.52 ou par mail à contact@federation-peche51.com 

Commentaires

Pourquoi avoir "volé" le droit de pêche des sociétés sur la suippe qui géraient bien leurs parcours ?

@ Modaine. Qu'est ce qui est du vol : partager le droit de pêche avec le plus grand nombre ou le réserver à une classe de privilégiés ? Vous pouvez toujours prendre une carte et pêcher sur votre parcours, ce qui change c'est que d'autre peuvent aussi le faire. Pour finir, c'est le syndicat de rivière qui est à la source de l'arrêté préfectoral, pas la fédération.

Ajouter un commentaire

Plain text

Commentaires